L’administrateur de l’avenir : ouvert sur le monde et visible – Canadian Government Executive

NEWS

SEARCH

Digital Governance with Jeffrey RoyICT
May 7, 2012

L’administrateur de l’avenir : ouvert sur le monde et visible

Dans le numéro de janvier, Ruth Hubbard et David Zussman nous ont entretenus de l’importance de dire la vérité aux dirigeants. Zussman tirait la sonnette d’alarme en soulignant qu’il était de plus en plus difficile pour les fonctionnaires de faire preuve d’intégrité en raison des remaniements organisationnels et politiques, alors que Hubbard prônait une collaboration réfléchie entre les représentants élus – les ministres – et les hauts fonctionnaires – les administrateurs.

Au-delà de ces questions vitales, les administrateurs doivent cependant relever le défi, tout aussi important, qui consiste à cerner la vérité en nouant tout un ensemble de nouveaux dialogues aussi bien au sein même de la fonction publique qu’en dehors de celle-ci. À l’ère du numérique, où l’information et le pouvoir sont de plus en plus dispersés, le fonctionnaire moderne doit revoir la façon dont les décisions sont prises – il lui faut déterminer qui a son mot à dire, et comment. La collaboration au sommet entre administrateurs et ministres dont parle Hubbard doit être étendue à l’ensemble des processus d’établissement des politiques et de conception des services. L’avenir du gouvernement repose davantage sur l’intelligence collective de tous les intervenants que sur le haut de la pyramide du pouvoir et les certitudes et titres de compétence des hauts fonctionnaires.

Le défi, à cet égard, tient au fossé culturel qui existe entre, d’une part, les formes de gouvernance plus participatives que permettent les nouvelles technologies et, d’autre part, une mentalité bien implantée au gouvernement qui vise à contrôler le plus possible l’information et la prise de décisions.

Dans ses allocutions, le greffier du Conseil privé dénonce régulièrement le trop grand nombre de règles et préconise une plus grande liberté qui permettrait aux fonctionnaires de prendre des risques et de faire preuve de créativité. Pourtant, l’appareil politique rattaché au cabinet du Premier ministre continue de chercher à minimiser l’incertitude et à exercer une influence accrue sur les ministres – et, par extension, sur les organismes et leurs gestionnaires.

En outre, alors que l’Internet a fait croître les attentes en matière de transparence et de participation, le gouvernement a encore tendance à travailler en secret et en vase clos. Il en résulte inévitablement une érosion de la confiance du public, les citoyens en ayant assez d’entendre les politiciens parler de « ce que veulent les Canadiens », alors que ce que les Canadiens veulent vraiment, c’est participer plus directement à l’exercice d’un rôle de supervision et avoir leur mot à dire dans l’élaboration des politiques et des services. Le rapport sur l’excellence des services publié par la firme d’experts-conseils Accenture le montre bien; dans la plupart des pays, le public décrie la frilosité dont fait preuve le gouvernement lorsqu’il s’agit d’écouter et de partager le pouvoir.

Le dernier budget fédéral offre peut-être une modeste lueur d’espoir à cet égard, la version hautement centralisée présentée en novembre, qui avait suscité le cynisme et engendré une situation de crise, ayant fait place à un exercice davantage axé sur la consultation dont bon nombre d’éléments ont été dévoilés avant le discours du budget, ce qui contraste avec la chape de secret que l’on avait toujours connue. Toutefois, bien qu’il s’agisse là d’un changement important, on ne saurait parler de réforme systémique.

Il importe que les dirigeants politiques amorcent de toute urgence un virage essentiel en reconnaissant le rôle primordial des fonctionnaires dans la réalisation des objectifs (même si les paramètres généraux de ces objectifs sont établis collectivement par les ministres au niveau politique). Les administrateurs pourront alors ensuite solliciter la participation et l’esprit novateur des employés et des autres intervenants afin de favoriser des échanges axés sur les résultats, plutôt que sur les processus.

Ce n’est pas un hasard si les gouvernements scandinaves les plus transparents et les plus avancés sur le plan informatique sont gérés en grande partie par des organismes publics autonomes et décentralisés qui s’efforcent de collaborer lorsque la situation s’y prête. Les traditions et les structures entretenues au fil du temps confèrent des pouvoirs aux fonctionnaires tout en les obligeant à rendre des comptes, et les interventions politiques dans les affaires de l’État sont exceptionnelles. C’est dans un tel contexte, où le pouvoir est partagé ouvertement et intelligemment, qu’il est possible de dire la vérité aux dirigeants.

Les administrateurs de demain devront profiter des nouvelles possibilités d’organisation et de gestion qui s’offriront tant dans leur propre domaine qu’entre secteurs, et accepter par le fait même d’être plus visibles et d’avoir des comptes à rendre directement au public. Pour qu’un tel changement soit possible, il faut commencer par se débarrasser du carcan qu’impose le modèle britannique de responsabilité ministérielle – un modèle déjà affaibli par une concentration des pouvoirs au cabinet du Premier ministre. L’obstacle à surmonter demeure la réticence de ceux qui détiennent le pouvoir à accepter son réaménagement et à prendre le risque (avec les avantages qui l’accompagnent) de chercher une meilleure façon de faire les choses.


Jeffrey Roy est professeur agrégé à l’École d’administration publique de l’Université Dalhousie (roy@dal.ca).

About this author

Jeffrey Roy

Jeffrey Roy

Jeffrey Roy is Professor in the School of Public Administration at Dalhousie University’s Faculty of Management. He is a widely published observer and critic of the impacts of digital technologies on government and democracy. He has worked with the United Nations, the OECD, multinational corporations, and all levels of government in Canada. He has produced more than eighty peer-reviewed articles and chapters and his most recent book was published in 2013 by Springer: From Machinery to Mobility: Government and Democracy in a Participative Age. Among other bodies, his research has been funded by the IBM Center for the Business of Government and the Social Sciences and Humanities Research Council of Canada. He may be reached at: roy@dal.ca

0 comments

There are no comments for this post yet.

Be the first to comment. Click here.

Digital Governance with Jeffrey Roy
 
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...
 
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...
 
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...
 
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...
 
The arrival of President Trump in the White House marks a...
 
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...
 
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...
 
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...
 
In January, the BBC and BuzzFeed jointly released an exposé on...
 
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...
 
That the new Liberal Government has embraced ‘open government’ is hardly...
 
In 2011, the World Economic Forum presented its vision of a...
 
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...
 
With a seemingly ubiquitous Internet and mobile devices at every turn,...
 
At the end of November, the Council of Europe hosted the...
 
For the casual observer, openness and transparency are terms that can...
 
At stake is the evolving apparatus enjoining Canadians with the information...
 
Faced with the Newtown tragedy, President Obama has sought to make...
 
The now, seemingly distant 2012 holiday season proved to be fertile...
 
In 2008, President Obama refashioned American politics for a more digital...
 
As governments seek transformational change to shift from austerity to agility,...
 
In recent months, Apple and Samsung have been clobbering one another...
 
During the month of October tens of millions of viewers will...
 
For Egyptians and Mexicans, this past summer showcased the imperfections of...
 
With the federal public service in a state of budgetary retrenchment,...
 
Do we read books anymore? Travel on airplanes or trains these...
 
In February, President Obama and Prime Minister Harper announced the formation...
 
Is there reason to hope? Once again, the federal government has...
 
Au moment où s’amorce la présidence d’Obama, les spéculations vont bon...
 
As the Obama Presidency begins, there is much speculation as to...
 
A strange paradox has emerged in the quest for Gov 2.0....
 
One of the peculiarities of the 21st century is the correlation...
 
When President Barack Obama campaigns during the coming months for re-election,...
 
As the iCloud takes hold – along with numerous other private,...
 
A new year is a good time to reflect on the...
 
If only it were so. While Shared Services Canada promises simplicity...
 
The securing of a much-coveted majority by Stephen Harper’s Conservatives surely...
 
The federal election campaign has not been particularly kind to cities...
 
Despite the occasional ministerial tweet and public banter about the federal...
 
More than a decade ago, some enterprising folks at Industry Canada...
 
The Royal Canadian Mounted Police are one of Canada’s most critical...
 
Toronto’s new mayor, Rob Ford, has pledged to cut city council...
 
As BlackBerry-maker Research In Motion negotiates with many governments around the...
 
To start with a timeless question: what do woman want? Presumably,...
 
One important consequence of climate change is rising ocean levels. The...
 
Shortly after the Quebec referendum of October 1995 that brought the...
 
As this column goes to print (literally or online as the...
 
Full disclosure – the Conservative government has serious problems with the...
 
Students of public administration struggle with an important contradiction of Westminster...
 
L’opération de promotion à laquelle l’Alberta s’est récemment livrée souligne les...
 
Alberta’s recent branding exercise underscores the tensions and risks inherent in...
 
La plupart des organismes se voient affecter des « directeurs des...
 
With Parliament once again open and a new federal budget in...
 
Two important global events are garnering much attention: the upcoming Winter...
 
The recent scandals plaguing Ontario’s e-health agency carry important lessons for...
 
The Obama administration is appointing “Directors of New Media” for most...
 
Y a-t-il de l’espoir? Une fois de plus, le gouvernement fédéral...
 
Dans le numéro de janvier, Ruth Hubbard et David Zussman nous...
 
In the January issue, Ruth Hubbard and David Zussman discussed the...
 
The past decade has given rise to tremendous experimentation in public...
 
Some title Some author
Some excerpt
 
Some title Some author
Some excerpt
 
Some title Some author
Some excerpt
 
Some title Some author
Some excerpt
 
Some title Some author
Some excerpt
Please to view this Content. (Not a member? Join Today! )...

Member Login

Forgot Password?

Join Us

Password Reset
Please enter your e-mail address. You will receive a new password via e-mail.